En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Terminal Fos

Les actualités

Retour aux actualités

MERS : UNE BLOCKCHAIN MÉDITERRANÉE-RHÔNE-SAÔNE

blockchain

Port numérique

La Délégation interministérielle au développement de l’axe portuaire et logistique Méditerranée-Rhône-Saône a confié à un ensemble d’acteurs nationaux et régionaux la réalisation d’une première expérimentation logistique terre-mer. 

Soutenu par la Banque des Territoires, Voies navigables de France, la Compagnie Nationale du Rhône et le Grand Port Maritime de Marseille, le projet MeRS mise sur la technologie Blockchain pour fluidifier le transport multimodal depuis Marseille-Fos vers l’hinterland. À terme, il est envisagé comme un vecteur d’équilibre entre les ports d’Anvers et de Marseille. 

La technologie Blockchain consiste en un partage sécurisé de l’enregistrement et du suivi des transactions et marchandises grâce à une logique de mutualisation générale des données en temps réel. Ni intermédiaire, ni gestionnaire centralisé, chaque utilisateur peut alimenter ou consulter cette chaîne d’information sans toutefois pouvoir en modifier le contenu. 

À travers l’inventaire continu des échanges réalisés, la Blockchain offre un aperçu permanent du processus logistique. Il en résulte une capacité d’anticipation accrue et, par conséquent, davantage de fluidité dans la gestion du transport. 

Côté opérationnel, le projet MeRS est développé par trois entreprises digitales, spécialistes du suivi des transactions et des marchandises : l’éditeur de logiciels MGI (Marseille Gyptis International), le développeur d’interfaces import/export BuyCo et le spécialiste des documents numériques sécurisés KeeeX. La collaboration horizontale de ces trois sociétés a abouti en juin sur une « preuve de concept » : une première chaîne de data sécurisée et accessible à tous les professionnels de l’axe Méditerranée-Rhône-Saône concernés.