En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Fond defi EDF SPC3

Valorisation énergétique de la digue du large

organisé par

Pourquoi ce défi ?

Pourquoi

Le Grand Port Maritime de Marseille souhaite bénéficier d'une production d'énergie locale et renouvelable pour répondre à ses besoins électriques grandissants, notamment du fait du raccordement des navires à quai. 
Une étude photovoltaïque sur les toitures des hangars présents sur la zone portuaire a déjà été menée. Une production photovoltaïque n'est cependant que diurne et fortement soumise aux aléas météorologiques. 
Il est donc proposer d'étudier, à travers ce défi, la faisabilité technique, économique, environnementale et réglementaire de systèmes de production d'électricité plus réguliers que le solaire photovoltaïque, ou du moins complémentaires. La zone géographique pour cette étude serait la digue du large, encore inexploitée de ce point de vue là.

Descriptif

Les 7 km de la digue du large, offrent une surface supplémentaire au GPMM pour le développement des énergies renouvelables. 
Dans le cadre de ce défi, il est proposé d'étudier le faisabilité technique, économique, environnementale et réglementaire de systèmes de production d'électricité (ou d'une combinaison de ces systèmes). 
Les contraintes locales et spécifiques à cette digue telle que la présence de pêcheurs et de bateaux, les aléas climatiques ou encore le raccordement électrique de cette digue seront à prendre en compte. 
L'objectif final est de venir compléter la production photovoltaïque déjà présente par d'autres solutions techniques afin d'obtenir une production d'énergie renouvelable présentant de faibles variations horaires et saisonnales. 
Cette production ENR doit également présenter un tarif compétitif. 

Exemple de situation

Tout système de production d'énergie renouvelable qui viendrait compenser le manque de production solaire, notamment la nuit, peut être pertinent. 
Une étude technico-économique sera à réaliser pour chacun de ces systèmes envisagés en prenant en compte les spécificités locales et les contraintes liées à cette digue du large. 
Par exemple, un système de production à partir de l'énergie des vagues pourrait être étudié. Ce système devra alors être compatible avec la fonction actuelle de la digue et les usages associés (accès des bateaux, protection contre les aléas climatiques, pêche, etc.). Il devra également être conçu pour survivre aux tempêtes exceptionnelles et prouver son faible impact environnemental (bruit, paysage, hydro-sédimentologie...).

Bénéfices attendus

Ce défi contribue à l'objectif d'obtention d'un port plus vert et à énergie positive. 
De manière concrète, la solution retenue doit permettre de lisser la production globale d'électricité du port en complétant la production photovoltaïque déjà existante, notamment la nuit. 
A terme, la combinaison des différents systèmes locaux de production d'énergie devront permettre de répondre aux besoins électriques du port à tout instant. 

Le lauréat du défi

FARWIND energy

FARWIND ENERGY conçoit, développe, commercialise et exploite des solutions clef-en-main pour exploiter l’énergie du vent en haute mer, la stocker et la livrer au consommateur. Ces solutions sont basées sur la technologie du voilierhydrolienne. Le voilier-hydrolienne convertit l’énergie du vent en force propulsive. La vitesse du navire est convertie en électricité par des hydrogénérateurs placés sous la coque. Les navires n’étant pas raccordés, l’électricité produite est stockée à bord.

En exploitant l’énergie du vent en pleine mer et en la livrant au port, FARWIND permet artificiellement d’étendre la zone de chalandise énergétique du port.

La solution envisagée présente par ailleurs les caractéristiques suivantes :

  • Elle permet d’atteindre des facteurs de charge élevés (jusqu’à 80%)
  • L’énergie fournie est stockée (40 MWh par jour par navire) et peut couvrir des appels de puissance élevés (>10MW)
  • La solution est modulaire et dépend du nombre de navires de la flotte (2MW par navire)
  • L’emprise foncière est limitée donc adaptée aux enjeux des îles et des ports en particulier
  • Elle est à faible impact carbone (~30g CO2/kWh contre 700 gCO2/kWh pour une génératrice de navire au fioul)
  • En forte croissance, FARWIND ENERGY compte aujourd’hui une équipe de 10 personnes.

FARWIND ENERGY est une entreprise à mission. Sa mission est « Agir pour le climat ».

Construisons ensemble les solutions énergétiques côtières de demain !

Expérimentation, ressources et co‑innovation

Périmètre géographique

Les 7km de la digue du large du grand port de Marseille seront le terrain d'expérimentation pour cette étude. 

Ressources mises à disposition

EDF dispose de fortes connaissances en matière de production d'énergies renouvelables et pourra aider le lauréat dans son étude technico-économique.  Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) et le CEREMA dispose quant à aux d'un ensemble de données terrain, notamment météorologiques pour aider à dimensionner le système retenu.

Co-innovation

Le Grand Port Maritime de Marseille et le CEREMA pourraient être associés à la démarche de co-innovation. 

Profil de startup recherché

Le candidat doit être en mesure d'apporter de solides compétences en termes d'études technico-économiques sur les énergies renouvelables sur un terrain fortement contraint : la digue du large.  Que le candidat soit un bureau d'étude ou porteur d'une solution technique, il doit être en mesure d'ouvrir sa réflexion pour analyser différents systèmes de production sous l'ensemble des angles évoqués ci-dessus. Une étude comparative des différents systèmes sera attendue.

.