En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

terminal med europe

Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport de fret ?

Pourquoi ce défi ?

Pourquoi

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est un objectif planétaire acté lors de la COP21 et plus récemment par l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Le défi proposé ici consiste à prototyper un « écocalculateur » qui permet de quantifier les émissions de gaz à effet de serre selon les trajets door-to-door envisagés d’un conteneur et qui intègrera des éléments de compensation d’empreinte écologique.   

Descriptif

L'analyse de la route logistique d’un point A à un point B, incluant le leg terrestre amont, le leg maritime et le leg terrestre aval. Distinguer les différentes options de pré&post acheminement (route/fer/fleuve) et les alternatives de ports d’entrée et de sortie. Paramétrable en fonction des vecteurs de transports utilisés (taille du navire, type de traction fer, type de convoi fluvial, …). Utilisable sur un site internet et/ou via une application dédiée. 

Le modèle de financement de cet écocalculateur fait partie du défi, en incluant impérativement  une version gratuite (avec éventuellement une version plus élaborée faite sur mesure pour telle ou telle partie prenante qui serait payante). 

Exemple de situation

Proposer aux clients du port comme aux autres acteurs une appréhension aussi précise que possible de l’empreinte équivalent carbone engendrée par le transport d’une marchandise sur l’ensemble de son parcours, en la comparant à d’autres routes possible (qu’elles soient déjà opérationnelles, ou à mettre en place). Au-delà du prototypage de cet outil de mesure, le défi porte concomitamment sur l’hypothèse d’un système moderne de compensation active de l’empreinte carbone calculée. 

Bénéfices attendus

L’intérêt commercial et corporate  des chargeurs et transitaires à réduire leur empreinte carbone devrait les inciter à utiliser cet outil, notamment  s’il est disponible en version gratuite. 

Expérimentation, ressources et co‑innovation

Périmètre

  • proposer aux acteurs de la chaine logistique (transitaires, transporteurs, chargeurs, ports, …) une appréhension aussi précise que possible de l’empreinte équivalent carbone engendrée par le transport 
  • permettre la comparaison de l’empreinte carbone correspondant au passage de cette marchandise par différents ports 
  • permettre la comparaison de cette empreinte carbone en fonction des différents modes de pré & post acheminement possibles (fer, fleuve, route) 
  • Elaborer, au-delà de l’évaluation de l’externalité et proposer à l’étude des parties prenantes, des scenarios d’incitation à utiliser telle ou telle option qui proposerait une empreinte environnementale bonifiée.  

Ressources mises à disposition

Référentiel d’évaluation de l’empreinte carbone en fonction du mode de transport de marchandises : guide méthodologique ADEME. Projets de compensations volontaires existants 

  • Exemple de l’initiative internationale d’origine suisse myclimate destinés aux clients privés (aérien, croisière, …) et aux clients entreprises (Interxion, Blablacar, …) 
  • Los Angeles (à l’origine du WPCI) : péage à l’entrée du port pour les camions, pour financer une traversée ferroviaire en tranchée sous la ville 
  • ESI : incitation financière pour les navires bons élèves 
  • Autres exemples : « arbre-évolution », « CO2 solidaire », « ecota », « goodplanet », « compteCO2 », … 
  • Expertises GPMM.  

Profil de startup recherché