En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Terminal Fos

Les actualités

Retour aux actualités

Kerko : À terre, un accompagnateur digital pour les croisiéristes 

kerko_NL2

Interface Ville-Port 

Marie Canton, directrice des Terrasses du Port, et Hélène Lebas, déléguée générale du Club de la Croisière Marseille-Provence, expliquent leur intérêt pour le projet Kerko, un portail destiné aux croisiéristes débarquant à Marseille, développé par la startup MktxDatos, lauréate du Smart Port Challenge . 

Quelles sont les raisons de votre participation au Smart Port Challenge ?  

Marie Canton – La démarche Smart Port s’inscrit complètement dans l’engagement territorial de Hammerson et des Terrasses du Port. Celles-ci sont un balcon sur la mer et, pour de nombreux usagers, une porte d’entrée ou de sortie de la ville. Toutefois, on constate que l’information des visiteurs, voyageurs et travailleurs manque dans et autour du port. Nous avons profité du Smart Port Challenge pour lancer le défi suivant : comment mieux informer les usagers ? Et les croisiéristes constituent une première cible d’expérimentation. L’enjeu étant de leur donner envie de revenir à Marseille en leur permettant de passer quelques heures optimisées dans notre ville. Pour nous, il était impératif de travailler de concert avec tous les acteurs collecteurs de datas du territoire : la Ville de Marseille, la Métropole, le Département, l’Office du Tourisme, le Club de la Croisière…  

Hélène Lebas – Le Club de la Croisière répond à une mission d’intérêt général : coordonner le développement du marché de la croisière à Marseille. En proposant un nouveau service aux visiteurs, ce Challenge participe pleinement à l’objectif d’accroître l’attractivité du territoire. Mais aussi à celui de mieux connaître la population croisiériste : 1,8 million de personnes, rien qu’en 2019. La collecte de données qu’il prévoit est un excellent moyen de compléter les enquêtes existantes réalisées auprès des touristes débarqués. Cet enrichissement permettra aux divers acteurs intéressés, privés ou publics, d’adapter leur accueil, leur marketing, leur offre et leur communication afin d’attirer ces cibles.  

Qu’est-ce que Kerko précisément ? Quels sont ses effets attendus sur le territoire ?  

HL – Le projet Kerko, porté par la start-up MktxDatos Europe SAS, est une solution innovante capable de recueillir des données de qualité sur les croisiéristes par le biais de leur connexion à un site web intuitif : guideMEmarseille. Également accessible via des QRcodes, ce portail d’information vise à améliorer et personnaliser l’expérience des touristes à Marseille. Le projet est d’autant plus intéressant qu’il cible en priorité les croisiéristes « indépendants », n’ayant pas souscrit aux visites proposées par les armateurs. En redistribuant les flux de visiteurs en temps réel, il peut donc contribuer à une décongestion des sites touristiques ainsi qu’à une meilleure répartition des retombées économiques générées par la croisière.  

MC – Le projet met en avant le commerce local grâce à la multiplication de bannières publicitaires digitales et une mise à jour en temps réel des informations touristiques et commerciales marseillaises. Afin d’élargir le public des croisiéristes à l’ensemble des touristes, voire même des habitants, nous ambitionnons de redoubler la présence de QRcodes aux endroits stratégiques et de faire progresser le site web. Ces évolutions dépendent intimement de l’extension de notre réseau de partenaires, à la fois privés et publics. Il est impératif de créer des synergies avec tous les acteurs du territoire pour que l’expérience marseillaise vécue par les touristes soit inédite et parfaite. Généraliser et pérenniser Kerko à Marseille est un premier pas, il s’agira, à terme, d’en faire une solution transposable ailleurs.